top of page

Quelles sont les vertus du chocolat noir ?

Un bon aliment pour le cœur



Un article qui va faire probablement quelques heureux !

Connaissez-vous les vertus de notre bon chocolat ? Seul le noir mérite toute votre attention...

Dans le magazine "Nouvelle Page Santé", voici ce qui nous est expliqué. C'est le meilleur des antioxydants et qui plus est, délicieux ! Beaucoup de gourmandises ne sont généralement pas bonnes pour notre santé. Mais le chocolat fait partie des exceptions, sous certaines conditions.


N’est pas noir qui veut !

Seul le noir mérite toute votre attention.

En effet, le blanc ou au lait seront ponctuels juste pour un petit plaisir, car le seul qui possède de réels effets positifs sur la santé est bien évidemment le chocolat noir.


Afin d'obtenir un produit comestible, les fèves de cacao sont fermentées, séchées, torréfiées (ou laissées crues), avant d’être transformées en pâte de cacao.

Cette pâte est naturellement composée de 55 % de beurre de cacao et de 45 % de poudre de cacao.

Pour pouvoir être qualifié de « chocolat noir », un chocolat doit contenir un minimum de 43 % de beurre + poudre de cacao. Mais c'est à partir de 65-70 % de cacao que les effets pour la santé commencent à être intéressants en raison de la quantité de minéraux et d'antioxydants qu'il contient. Le chocolat au lait en contient seulement 25 % de cacao, le reste étant du sucre et de la poudre de lait. Quant au chocolat blanc, il ne contient que du beurre de cacao, en plus du sucre et de la poudre de lait. Cela en fait d'ailleurs de terribles aliments gras et sucrés. L'idéal étant encore une fois le chocolat 100 % cacao, mais celui-ci est extrêmement amer. Le chocolat noir est un super aliment pour le cœur

Si le cacao est bon pour la santé, c’est en raison de sa composition. On y trouve des protéines, des fibres, du fer (trois carrés de chocolat noir comblent 10 % des besoins quotidiens en fer), du phosphore, du magnésium, du zinc, du manganèse, du cuivre, du potassium, du sélénium, de la vitamine B... mais ce qui le distingue des autres aliments est sa forte teneur en polyphénols. Des chercheurs de l'université Cornell, à Ithaca, dans l'État de New York, ont révélé que la teneur en antioxydants du cacao était deux fois plus élevée que celle du vin rouge, et presque quatre fois plus que celle du thé vert ! Les antioxydants du cacao tireraient leurs formidables propriétés du fait de leur nature chimique qui fait qu’elles sont dégradées et éliminées plus lentement une fois ingérées. Le cacao est donc un atout majeur pour aider l’organisme à lutter contre les radicaux libres, qui contribuent au vieillissement cellulaire et entraînent de nombreux problèmes de santé (athérosclérose, inflammation, certains cancers). Il contribue tout particulièrement à la santé cardiovasculaire, car les polyphénols du cacao favorisent aussi la dilatation des artères.

Une action renforcée par sa teneur en potassium. Son action fluidifiante sur le sang limite également la formation de caillots qui peuvent mener à un infarctus ou un AVC.

Ne risquez pas la crise de foie !

Qu'en est-il du chocolat et de la fameuse « crise de foie » ? Cela s'explique simplement par les graisses qui sont présentes en plus grande quantité dans les chocolats au lait et les chocolats blancs. Le cacao en lui même n'y est pour rien et vous y échapperez en choisissant un bon chocolat noir, car grâce à sa richesse en antioxydants, le cacao est un protecteur du foie. Cela a été démontré par une étude impliquant des personnes dont la santé du foie est mise à mal en raison d’une infection virale. Les personnes touchées par le VIH ou par le virus de l’hépatite C présentent une inflammation et un vieillissement plus précoce de leur foie. Ce mauvais fonctionnement est susceptible d’évoluer vers une cirrhose et un cancer. Les recherches qui ont été menées avec la collaboration de 990 patients (issus de la cohorte ANRS HEPAVIH) a permis de mettre en évidence que ceux qui avaient une consommation quotidienne de cacao et de café avaient 40 % de risque en moins de présenter des valeurs anormales des enzymes hépatiques (reflet de la santé du foie). Le Pr Philippe Sogni (hépatologue à l’hôpital Cochin) et Patrizia Carrieri, épidémiologiste à l’Inserm, coauteurs de l'étude, affirment que :

« Plus la consommation de cacao est fréquente, plus les effets protecteurs sur le foie sont importants . »

Une solution si vous n’aimez pas les chocolats trop noirs Si vous n'arrivez pas à supporter l'amertume des chocolats forts en cacao (proche de 100 %), ne vous en privez pas pour autant ! Une bonne alternative consiste à saupoudrer vos desserts de poudre de cacao pour bénéficier, malgré tout, de ses bienfaits. Évitez les poudres (et les chocolats) “spécial desserts” qui ne contiennent en général que 50 % de pâte de cacao… et surtout beaucoup de sucre. Soyez également attentifs à la composition des chocolats de dégustation car tous les chocolats noirs ne se valent pas. Pour un chocolat à 85 % de cacao, la composition peut varier à l’extrême. Il vous faudra vérifier la teneur en beurre de cacao et en poudre de cacao (le cacao dégraissé). En effet, un chocolat noir à 85 % peut aussi bien contenir 14 % de cacao sec dégraissé et 71 % de beurre de cacao ou 59 % de cacao sec dégraissé + 26 % de beurre de cacao ! Dans le premier exemple, il s'agit d'un chocolat très gras. Le second sera beaucoup plus maigre et bien meilleur pour la santé. Il est parfois difficile d'avoir le détail des pourcentages de chaque ingrédient, car la législation n'oblige pas les fabricants à le préciser.

Si vous vous rendez chez un chocolatier, posez lui simplement la question. 4 critères pour bien choisir son chocolat Voici quelques critères à prendre en compte afin de bien choisir son chocolat :

  • Choisissez un chocolat noir à 70% de cacao minimum ;

  • Évitez les chocolats qui contiennent des arômes ou des additifs ;

  • Choisissez un chocolat « pur beurre de cacao » car certains industriels utilisent des matières grasses comme l’huile de palme ou le beurre de karité ;

  • Optez pour un chocolat bio car la culture des cacaoyers n’échappe pas, elle non plus, aux pesticides.

Quelques recommandations pour une consommation santé Le chocolat reste un aliment gras et calorique. Alors limitez donc votre consommation à deux ou trois carrés par jour. Ayez aussi à l’esprit que le chocolat contient de l’acide oxalique, tout comme l'oseille, les épinards et la rhubarbe entre autres. Une consommation importante sur une longue période peut engendrer des carences alimentaires, notamment en fer, magnésium et calcium, car en se liant dans l'intestin aux minéraux apportés par l'alimentation, l'acide oxalique rend ceux-ci non assimilables.

De plus, l'acide oxalique forme, avec les minéraux, des sels insolubles dans l'eau. Ces sels sont évacués avec les urines sous forme de petits cristaux, mais quand ils sont présents en grandes quantités, ils forment des concrétions de tailles plus importantes susceptibles de stagner dans les voies urinaires : ce sont les fameux calculs rénaux et calculs vésicaux.

Si vous avez un terrain acide (les naturopathes pointeront une alimentation trop riche en protéines animales, en sucre, en alcool, en tabac, et le stress), limitez votre consommation de chocolat et d'aliments riches en acide oxalique.

De même, les personnes souffrant de goutte, de polyarthrite rhumatoïde, de calculs ou de fibromyalgie devront faire preuve de retenue avec le chocolat. Demandez toujours conseils auprès de votre médecin traitant.

Sachez vous faire plaisir tout en étant raisonnable, c'est les excès qui nuisent à notre santé !

Pour tous les autres, faites-vous plaisir, en bonne conscience c’est toujours le bon moment...Et plus encore à Pâques ;)


32 vues
bottom of page