top of page

Quels aliments manger pour remplacer le sucre ?

Il est toujours possible de changer nos habitudes et de trouver de « bonnes drogues » pour le remplacer. Il existe d’autres goûts et saveurs qui valent dix fois celui du sucre.

1. Le chocolat noir


Le chocolat noir (à partir de 74 %, laisse moins de place au sucre, et sans lait) à des effets sérotoninergiques, mais aussi des effets protecteurs contre le diabète et les risques cardiovasculaires.

En effet, les principes actifs du chocolat sont antioxydants, anti-inflammatoires et immuno modulateurs.

Les polyphénols de cacao inhibent l’action d’une enzyme, l’indoleamine qui dégrade le tryptophane, rendant celui-ci plus disponible pour la production de la sérotonine.

( la présence de protéines du lait bloque l’absorption des polyphénols).



En cas de fringale et pour remplacer les sucres rapides, quelques carrés de chocolat bien noir et même avec quelques oléagineux…

Du chocolat noir aux noix, aux amandes ou aux noisettes s’avère une excellente idée !


2. Les glucides lents


Les sucres rapides font monter vite le taux de glucose dans le sang et induisent une redescente déstabilisatrice et qui a de multiples effets délétères : glycation ou blocage des outils biochimiques, augmentation des graisses, risques de surpoids et de diabète,....


Alors qu'à l’inverse,

Les glucides lents ont un effet sérotoninergique prolongé et stable sans provoquer d’effets négatifs sur la santé.

  • les légumes secs

  • les céréales complètes et semi-complètes

  • les patates douces, le manioc

  • les courges

  • les châtaignes…

La présence de fibres (légumes) et de protéines au même repas ralentit aussi ces glucides;

Tout comme la cuisson al dente (en laissant les aliments fermes) avec les pâtes ou le riz.

Pour les personnes dépendantes du sucre, pensez à remplacer vos repas de sucres rapides par des glucides lents.


Par exemple :

  • Flocons de quinoa, sarrasin, riz, châtaigne au lait de soja enrichi au calcium et aromatisé aux purées d’oléagineux bio (amandes entières, noisettes…).

  • Ajout de riz al dente, de lentilles, de petits pois, de quinoa… dans la salade.

  • Ajout de potiron, courge spaghetti, courge… dans la soupe ou gratin ou la purée.

Pour du pain, les choisir aux céréales, semi-complets, au levain, ou sans gluten.

Les glucides lents sont d’autant plus importants à partir de 17 h, moment où la sérotonine doit monter aux dépens de la noradrénaline.



3. Les oléagineux


Selon une étude, la consommation quotidienne d’un mélange de noix de Grenoble, d’amandes et de noix brésiliennes, aurait un effet positif sur la production de la sérotonine.(hormone du plaisir).




Par ailleurs ces oléagineux ne font pas grossir, ils inhibent l’absorption des graisses saturées et en particulier grâce à l’arginine dont ils sont la source la plus riche, réduisent les risques cardiovasculaires…


Avec une certaine modération... et en bonne association,

Régalez vous !

37 vues

Comments


bottom of page